Accueil Non classé Les risques de l’alcool

Les risques de l’alcool

0
0
106
effets-de-l-alcool

Même sans être « alcoolique », la consommation d’alcool a une influence sur le développement de nombreuses maladies : cancers, maladies cardiovasculaires et digestives, maladies du système nerveux et troubles psychiques. L’alcool peut également être à l’origine de difficultés plus banales (fatigue, tension artérielle trop élevée, troubles du sommeil, problèmes de mémoire ou de concentration,…).

Elle favorise également les risques d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) et d’infarctus du myocarde. De plus, une consommation aiguë d’alcool, c’est-à-dire le fait de boire de grandes quantités d’alcool en une même occasion, peut entraîner des troubles du rythme cardiaque et augmente le risque de mort subite.

 L’alcool passe directement dans le sang. Par conséquent, les principaux organes vitaux sont touchés et risquent, en cas de consommation abusive et répétée, de développer de maladies. Le cœur (troubles cardio-vasculaires), l’estomac et l’appareil digestif (ulcères, cancers, hépatites), le foie (cirrhose) et le cerveau (les neurones sont atteints).

L’alcool agit aussi sur les sens. Le fait que le cerveau et le système nerveux soient touchés peut entraîner de nombreuses conséquences : troubles de la vision, de l’audition, de la coordination motrice… Les capacités de réaction et de concentration sont altérées. Bref, l’alcool influe sur tout le comportement, l’équilibre et les réflexes mais aussi sur l’humeur, tantôt l’alcool  désinhibe et rend euphorique, tantôt il rend triste, voire dépressif.

Les femmes enceinte

En période de grossesse : chez la femme enceinte, l’alcool traverse facilement la barrière placentaire, touchant ainsi le fœtus.
Les conséquences d’une alcoolisation régulière pendant la grossesse peuvent être graves. Accouchement prématuré, baisse du poids du bébé à la naissance, retard dans le développement physique ou psychique de l’enfant.
Il est donc recommandé à la femme enceinte de ne pas consommer d’alcool pendant la durée de la grossesse.

 En période d’allaitement : l’alcool passe dans le lait maternel. L’alcool diminue le réflexe d’éjection du lait. Il modifie la saveur du lait qui reste  »alcoolisé » pendant une durée de 4 heures après l’ingestion.

 En cas de prise de médicaments : Attention ! Le mélange médicaments/alcool peut être un cocktail redoutable.
De nombreux médicaments comme les somnifères, les tranquillisants, certains antibiotiques, anti inflammatoires ou anti histaminiques amplifient les effets de l’alcool.

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter  le Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en Addictologie

Route du Petit Bourg
Hôpital de Saint-Esprit
97270 SAINT ESPRIT

Tél : 05 96 77 31 83
Accueil du public : Du lundi au vendredi de 8h à 17h

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par By Chaton & Pandasse
  • THYM

    LE THYM ET SES VERTUS

    Le thym fait partie de la vie quotidienne des hommes, tant pour ses usages culinaires que …
  • cacao

    Le chocolat bon ou mauvais pour la santé ?

    Le C.H.O.C.O.L.A.T Ses bienfaits Le chocolat est issu de la fève de cacao et est souvent t…
  • organoponico-Cuba-Havanne

    L’agriculture urbaine

    Tout d’abord, l’agriculture urbaine est une forme émergente ou réémergente de pratiques ag…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Recette maison bio ( Pas cher )

Quiche saumon épinards Pour la pâte à tarte express 2 verres de Farine de Blé Bio Francine…